37500 m² d’échafaudages pour restaurer le lycée Lakanal

240 tonnes d’échafaudages à monter en 7 mois sur site occupé, exploitable pendant les congés scolaires : c’est le défi relevé sur le chantier Lakanal.

Depuis février 2014, le lycée Lakanal fait l’objet de travaux de restauration extérieure, pierre de taille, couverture et menuiserie. Ce chantier de grande envergure allie l’ampleur des structures à mettre en place à la gestion d’un chantier en site occupé.

La solution apportée par Tubesca-Comabi relève le plus gros défi de ce chantier : l’organisation de la gestion du volume et des choix techniques pour permettre un montage rapide et fiable.

Notre expert
Erwan Thomas, Chargé d’Affaires chez Tubesca-Comabi depuis début 2011 et Responsable Grands comptes depuis 2014.

Un chantier d’envergure pour un bâtiment classé Monument Historique

La solution déployée par Tubesca-Comabi sur le chantier du lycée Lakanal repose sur une structure complexe. Réalisée en échafaudage de pied et en échafaudage suspendu avec des porte-à-faux sur certains niveaux, elle mobilise 37000m2 d’échafaudage.

« Le chantier se déroule en 3 phases, 1 phase par an. Les bâtiments ont été échafaudés en 3 parties de 10 à 15 000m2 d’échafaudage chacune », explique notre expert, Erwan Thomas. « Aujourd’hui, 2/3 du chantier ont déjà été réalisés puisque les 2 premiers volets sont en place. Nous finalisons en ce moment la 3e phase du chantier. »

Le défi à relever sur ce chantier ? « Concilier la contrainte de temps et de volume. Sur les 2 premières phases, il a fallu permettre un montage rapide et fiable. Nous avions 2 fois 2 semaines pour poser 12000m2 d’échafaudages pendant les vacances scolaires de février et avril. Au total, cela représente 27 monteurs à coordonner sur le chantier pour assurer son bon déroulement. Pour la 3e année, nous travaillons sur une partie du lycée moins fréquentée. Le montage a donc été lissé dans le temps : il se fait en continu depuis début février jusqu’à fin juin. »

Du M368 au R200 : une solution qui repose sur plusieurs types d’échafaudages

La structure échafaudage doit permettre différentes interventions sur le bâtiment :

  • réfection des éléments sur toiture (cheminées, tours de ventilation, paratonnerre) ;
  • réfection de la couverture ;
  • rénovation des façades (pierre et brique) ;
  • changement des menuiseries extérieures (fenêtres et portes).

 

La solution proposée par Tubesca-Comabi peut ainsi prendre en compte les spécificités des différents corps de métier amenés à intervenir. Elle mobilise plusieurs classes d’échafaudage, adaptées à chaque type d’intervention. « L’échafaudage comporte 2 classes. Pour l’entretien de la brique rouge, il s’agit d’un échafaudage de classe 3. En revanche, sur les parties où il y a de la pierre de taille à changer ou à retravailler, nous avons opté pour un échafaudage de classe 5, plus résistant au m2 et plus large pour permettre de faire circuler les pierres. », explique notre expert.

lakanal2

La particularité du M368, déployé sur la majeure partie du chantier, est sa capacité à répondre à toutes les problématiques. Avec des largeurs de 20cm à 3m, il permet un conditionnement optimal dans les camions. Ce même matériel peut ainsi couvrir l’ensemble des façades, des toitures et des déports. « Concrètement, le M368 est comparable à une boîte de Lego », précise Erwan Thomas. « Il comporte des pièces de différentes longueurs et hauteurs, que nous pouvons agencer comme nous le souhaitons. Ce qui n’est pas le cas d’un échafaudage strictement de façade, qui est composé d’éléments fixes et convient mieux à des façades droites et linéaires. »

Pour répondre à toutes les contraintes architecturales du chantier, le bureau d’études Tubesca-Comabi a également développé des pièces spécifiques, surnommées « le double déport ». Ces avancées comblent l’espace entre l’échafaudage et la façade pour permettre au menuisier de rentrer dans les baies de fenêtres afin de faire les travaux.

Coup d’oeil technique sur le chantier

La solution utilisée sur le chantier Lakanal comprend plusieurs types d’échafaudages :

– M368 en classe 5 (1m de large) pour toutes les façades extérieures ;

– R200 en classe 3 pour les travaux effectués à l’intérieur du bâtiment ;

– M368 en classe 3 pour la réfection de la cheminée.

L’avantage de la gamme échafaudage Comabi ? Elle est 100% compatible pour réduire le nombre total de composants mobilisés sur les chantiers

 

lakanal1

Le chantier Lakanal : un défi organisationnel, logistique et humain

Sur le chantier Lakanal, le plus gros défi est logistique et humain. Pour restaurer le bâtiment dans les délais impartis, les entreprises interviennent dans un laps de temps très court, qui implique de superposer certaines tâches.

« Les différentes entreprises travaillent donc en même temps sur les mêmes parties de l’échafaudage. Il a notamment fallu isoler la partie haute et la partie basse de nos échafaudages pour permettre au couvreur de travailler sans gêner les maçons qui interviennent en-dessous, sur la façade. Nous avons donc mis en place un plancher étanche au dernier niveau, par l’intermédiaire de film polyane, de filet micro maille, ou encore de contre plaqué. »

Autrement dit, la relation et la coordination entre les différentes équipes conditionnent la réussite d’un chantier de telle ampleur. « Cela implique de mettre en place une communication fluide entre les différents intervenants », explique Erwan Thomas. « Il faut que nous sachions précisément quand chaque intervention se termine pour pouvoir démonter en temps et en heure pour l’intervention suivante. Cela sous-entend une liaison très forte avec les autres corps de métier, les monteurs mais aussi notre bureau d’études. Nos experts doivent être très réactifs en fonction des contraintes que nous analysons en temps réel sur le chantier. »

 

Le chantier Lakanal en chiffres…

– plus de 200 personnes mobilisées sur le chantier

–  7 entreprises qui interviennent en tout

– environ 30 monteurs à coordonner par phase

 

Zoom sur : la restauration de la grande cheminée du lycée Lakanal

Le lycée Lakanal comporte une grande cheminée qui culmine à 33m du sol. Intégrée à la toiture d’un bâtiment de chaufferie toujours en service, elle doit faire l’objet de travaux :

  • changement des pierres,
  • rejointoiement des briques,
  • mise en place d’un paratonnerre,
  • intégration d’une nouvelle crinoline.

 

Les défis à relever ? Le niveau de dégradation de la cheminée ne lui permet pas de subir d’efforts supplémentaires, en dehors des charges climatiques. Les contraintes techniques et environnementales de son implantation imposent par ailleurs de ne pas poser de points d’appuis sur la toiture.

La solution Tubesca-Comabi : la conception d’un échafaudage auto-stable pour éviter de prendre appui sur la cheminée. À cela s’ajoute la création d’un portique en échafaudage, qui reprend intégralement les efforts de l’échafaudage auto-stable.

Forts de leur expertise éprouvée sur le chantier de la cheminée d’Aubervilliers, les ingénieurs de Tubesca-Comabi ont répondu en seulement 2 semaines à ces attentes techniques complexes.

L’échafaudage de la cheminée du lycée Lakanal en bref

– début des travaux sur la cheminée : 29 août 2016

– 35 tonnes d’échafaudage Multidirectionnel M368, qui allie résistance et performance

– délais d’intervention pour la pose d’échafaudage : 3 semaines avec 4 monteurs spécialisés

– durée des travaux : 2,5 mois

– Calcul du déplacement de la structure soumis au vent sur le point le plus haut : 1.2 cm

 

lakanal3

 

Tubesca-Comabi, c’est une expertise avérée dans les chantiers d’envergure et les problématiques spécifiques. Découvrez aussi notre solution déployée sur le chantier de la cheminée d’Aubervilliers. N’hésitez pas également à nous contacter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *